L'éclairage du jardin

 

Bien éclairer son jardin

Jouez avec la lumière pour profiter des chaudes soirées d’été en terrasse, mettre en valeur une plante, un arbre ou simplement pour se déplacer facilement dans le jardin une fois la nuit venue...

Dans le jardin, on distingue deux types d’éclairages :

  • l'éclairage fonctionnel,

  • l'éclairage décoratif.

Les deux sont souvent combinés, car ils permettent de concevoir une ambiance lumineuse d'ensemble, pratique et esthétique.

L'éclairage fonctionnel

Eclairage de jardin fonctionnel

À proximité de la maison et au-dessus de la terrasse, l’éclairage doit être abondant, comme à l’intérieur. Dans les zones de circulation, installez des luminaires équipés d’un détecteur automatique. Pour la terrasse, l’interrupteur classique reste la meilleure solution.

Des massifs mis en valeur grâce à des projecteurs

 

Mise en valeur grâce à l'éclairage

Des projecteurs, posés sur le sol ou enterrés et orientés vers le haut, donnent une nouvelle vie à votre jardin une fois la nuit tombée. Placez de préférence les interrupteurs à l’intérieur de la maison ou du garage, pour contrôler l’éclairage à souhait.

L'installation électrique doit être sécurisée

Electricité extérieure

Avant tout, la réalisation d’une installation électrique dans le jardin doit respecter des règles très précises, consignées dans la norme NFC 15-100. Le circuit doit être indépendant et protégé par un disjoncteur de sécurité particulier. Les câbles électriques sont placés dans une gaine rouge enterrée à 50 à 85 cm de profondeur. Bref, cette réalisation doit être confiée à un professionnel. L’éclairage autonome, à recharge solaire, constitue une alternative intéressante. Quelques cellules solaires placées sur le luminaire rechargent le jour la batterie qui alimente la lampe la nuit. Il n’y a donc pas de câbles à enterrer. Pour bien fonctionner, il faut que ces lampes soient exposées directement au soleil, sans ombre. D’autre part, l’éclairage diffusé est limité, mais il convient très bien pour baliser une allée par exemple, ou pour un fonctionnement intermittent.

Les lampes et les luminaires

Les luminaires utilisés à l’extérieur doivent être spécialement conçus pour cela, toujours pour des raisons de sécurité. Vérifiez qu’ils comportent la mention IPx4 (34, 44 ou 54) si vous souhaitez les installer sous abri, ou IPx5 (35, 45 ou 55) s’ils risquent d’être arrosés.

A chaque élément, le bon éclairage

 

Pots lumineux

Le choix des luminaires de jardin est très vaste. Bornes, spots, photophores, guirlandes ou lampes diverses, etc… offrent plusieurs possibilités d’éclairage. Il existe toutefois quelques méthodes pour les utiliser. Le long des allées, des bords de piscine ou des bassins d’eau, les spots intégrés font office d’excellentes balises. On les choisira de préférence avec une moyenne intensité lumineuse, pour attirer le regard sur ce qu’il y a aux alentours tout en laissant le mystère, et les autres éclairages sont conseillés pour ce qui se trouve en arrière-plan.

Pour la végétation, le mieux est de laisser deviner. C’est pourquoi, les sources de lumière cachées sont préférables : de petits spots par exemple, placés au bas du tronc ou sur les branches pour les arbres et arbustes et camouflés par le feuillage. Encore une fois, modération ! Les jeux d’ombre et de lumière sont le principal atout de l’éclairage de nuit. La mise en valeur des parterres et autres massifs de fleurs est celle de toutes les fantaisies. On peut prendre au choix des rampes lumineuses, des petits lampadaires ou encore des petits éclairages diffus pour accentuer le volume.

Pour jouer au mieux avec l’ambiance, et cela vaut pour chaque élément du décor, le choix des ampoules est majeur pour personnaliser le rendu visuel. On pourra choisir des ampoules colorées qui vont harmoniser l’ensemble, ou ici des lampes à faible intensité et là à plus forte luminosité. Bref, ce ne sont pas les possibilités qui manquent !

Quelles sont les récentes évolutions en matière d'éclairage du jardin ?

Eclairage jardin à Led

Les Led sont l'avenir de l'éclairage grâce aux économies d'énergie qu'elles engendrent et leur rentabilité à long terme. L'énergie solaire est également en plein essor depuis 3 ou 4 ans. Elle doit actuellement se destiner uniquement au balisage car elle n'éclaire pas véritablement, mais l'énergie solaire augmente ses performances petit à petit et devrait trouver progressivement sa place dans le jardin.