Matériaux de construction

 

Les matériaux de construction

L'un des avantages de la RT 2012 est la prise en compte des données bioclimatiques dès la conception de la maison, chacun est  libre de choisir le matériau de construction de sa future demeure. L'expérience acquise en matière de BBC (Bâtiment Basse Consommation) montre qu'ils sont tous utilisables. Sous ce  label, on trouve des réalisations diverses : des maisons en parpaings, des maisons à  ossature bois ou acier, des maisons en brique mono mur ou en béton banché. Selon les statistiques, les parpaings et les briques traditionnelles sont à quasi-égalité, totalisant 87 % des  constructions, tandis que le béton cellulaire, les briques mono mur, les structures en métal et  ossatures bois se répartissent les 13 % restants. Quoi qu'il en soit, chaque matériau à ses propres avantages et inconvénients et  les faiblesses de certains seront comblées par une meilleure isolation.

Le parpaing

Parpaing

Parpaing

Contrairement aux idées reçues, le béton et l'environnement  n'ont rien d'incompatibles. Bon marché et simple à mettre en œuvre, le parpaing  (ou bloc béton) reste le matériau de construction le plus employé en France

Contrairement aux idées reçues, le béton et l'environnement  n'ont rien d'incompatibles. Bon marché et simple à mettre en œuvre, le parpaing  (ou bloc béton) reste le matériau de construction le plus employé en France.

Avantages :

  • Son prix
  • Sa fabrication nécessite  peu d'énergie
  • Sa résistance mécanique (80 tonnes par mètre linéaire), thermique  et acoustique, mais aussi au feu et au gel
  • Une large déclinaison de produits
  • Une inertie thermique correcte

Inconvénients :

  • Le principal : un indispensable  besoin d'isolation rapportée, par l'intérieur ou l'extérieur car, employé seul,  ses performances thermiques sont inexistantes
  • Imperméable à l'humidité, il  ne faut pas compter sur lui pour réguler l'hygrométrie de la maison
  • La VMC est obligatoire

La brique creuse traditionnelle

 

Brique creuse alvéolaire

Brique creuse

À base d'argile, la brique est utilisée depuis l'Antiquité dans  la construction. C'est un produit naturel et souvent de ressource locale. Elle  est bon marché et facile à mettre en œuvre.

Avantages :

  • Son prix
  • Les murs sont  respirent et offrent donc une régulation hygrométrique naturelle
  • Bonne résistance  thermique
  • Elle peut être recyclée

Inconvénients :

  • Besoin d'une isolation  rapportée, faible inertie, doit donc être complétée par des éléments en béton  (parois intérieures, chape, escaliers massifs...)
  • Mauvaise isolation phonique

La brique mono mur

Brique monomur

Brique monomur

Elle connaît un succès croissant pour ses qualités thermiques :  les alvéoles de sa structure enferment l'air et assurent ainsi une bonne part de  l'isolation, voire toute l'isolation, que l'on dit alors répartie. Les murs et  l'isolation de la maison sont réalisés en une seule  opération.

Avantages :

  • Elle ne nécessite pas d'isolation  rapportée dans les régions tempérées
  • Son inertie thermique, en hiver, les murs  accumulent la chaleur du rayonnement solaire ou du chauffage et la restituent  pendant 12 heures la nuit, en été, le phénomène s'inverse avec conservation de  la fraîcheur intérieure

Inconvénients :

  • Surcoût de la mise en œuvre,  environ 5 %, et difficulté à trouver de bons professionnels
  • Sa fabrication  nécessite une dépense énergétique importante, puisqu'il faut faire cuire les  briques à haute température

Le bois

Maison à ossature bois

Maison à ossature bois

Il ne représente encore que 6 à 7 % du secteur de la  construction, mais connaît lui aussi un bel engouement. On le trouve sous forme  d'ossature, d'assemblage de madriers, de poteaux-poutres, ou encore en version  mixte (bois/maçonnerie).

Avantages :

  • Renouvelable, recyclable, le bois  autorise une grande liberté de formes et de volumes. Chantiers secs, propres et  à faibles nuisances
  • Mise en œuvre rapide

Inconvénients :

  • Une isolation doit lui être associée
  • Surcoût de 5 à 20 % par rapport à une construction maçonnée
  • Très  faible inertie
  • Doit donc être complété par des éléments en béton (parois  intérieures, chape, escaliers massifs...)

Structure métallique

 

Maison à ossature métallique

Maison à ossature métallique

Comme l'ossature bois, la structure métallique offre une grande  liberté de création sur le plan architectural. Toutefois limitée par les  impératifs de la construction bioclimatique : pas trop de surfaces déperditives (parois froides), celles qui sont en contact avec l'extérieur de l'habitat.

Avantages :

  • Économique (10 à 20 % de moins qu'une maison maçonnée)
  • Chantier court et propre
  • Transport et assemblage sans moyens exceptionnels
  • Bâtiment léger
  • Qualité antisismique

Inconvénients :

  • Une isolation par l'extérieur (plus onéreuse) est recommandée pour éviter la surchauffe de la maison, nécessite une protection au feu supplémentaire
  • Ponts thermiques au niveau des cornières
  • Phénomène "cage de Faraday" qui peut réduire la portée des réseaux sans fil (téléphones portables, Wi-Fi, etc.)

Le béton cellulaire

Béton cellulaire

Béton cellulaire

C'est un matériau léger, un mélange de ciment, de chaux, de  sable et d'eau, auquel est ajoutée de la poudre d'aluminium qui lui donne des  propriétés "aérées". L'air, emprisonné sous forme de petites bulles, apporte au  béton cellulaire ses qualités d'isolation.

Avantages :

  • La légèreté est, sans doute, son  atout principal
  • Bon coefficient de conductivité thermique, ce qui permet de  minimiser l'impact des écarts de températures entre l'extérieur et l'intérieur,  et de se passer la plupart du temps d'une isolation complémentaire

Inconvénients :

  • Moindre résistance à l'usure
  • Mise en œuvre délicate
  • Le prix