Cheminées, poêles, chaudières

 

Cheminées, poêles, chaudières

Un appareil de chauffage au bois peut aussi bien chauffer une pièce ou toute la maison, tout en étant le mode de chauffage le plus convivial. Cheminée à foyer, poêle à bûches ou à pellets... Un large choix d'appareils et de types de combustibles existent, facile à installer et à utiliser. Le chauffage au bois utilise une énergie renouvelable et peu polluante.

Utilisations du chauffage au bois

 

Chauffer toute la maison

  • Le chauffage au bois est une vraie solution écologique, qui associe un bon rendement et une bonne autonomie, pour une petite maison en habitation principale ou une résidence secondaire.
  • L'habitation doit être bien isolée et bien ventilée, avec peu de cloisons pour permettre une bonne diffusion de la chaleur.
  • rénovation, le chauffage bois peut être raccordé à un réseau de gaines servant à distribuer de l'air chaud dans les autres pièces de la maison.
  • C'est une solution économique car le système est autonome, sans réseau d'émetteurs de chauffage ni de chaudière à installer. Aucun dispositif de régulation électronique (circuit électrique) nécessaire.

Chauffer une seule pièce de la maison

  • émetteur de chaleur dans la pièce est aussi le générateur de chaleur) une pièce : un séjour, des combles aménagés, une extension...
  • l'option bois est la plus économique en chauffage direct.

Les modes de chauffage au bois

Poêles à poser

Poêle au bois  design

Poêle bois design

  • Poêle à bois : conçu pour brûler des bûches, des résidus de coupe... Compact et économique. Chauffe vite en offrant une bonne autonomie. Peu polluant. Puissance de 6 à 15 kW.

A savoir : Les poêles à bois ont un rendement égal ou supérieur à 70 %. Les plus performants atteignent 81 %.

  • Poêle à pellets (granulés) : le moins polluant. Autonomie de plusieurs jours. Système de remplissage automatique. Très bon rendement : 80 à 85 %. Puissance 5 à 15 kW.

A savoir : La plupart des poêles dotés d'une porte vitrée permettent de profiter du spectacle de la flamme.

Cheminées

Cheminée centrale design

Cheminée centrale design

  • À foyer ouvert : élément décoratif (plaisir du feu et du crépitement). Sans récupérateur de chaleur. Rendement faible, seulement 10 % de l'énergie produite servent au chauffage. Le reste part en fumée.
  • À foyer fermé ou avec insert : l'esthétique d'une cheminée avec la puissance  calorifique d'un poêle à bois ou à pellets. Rendement 70 à 85 %. Puissance 7 à 23 kW (selon le type et le modèle).

Bon à savoir : Un inserts'installe facilement dans une cheminée existante. Il augmente son rendement. Par contre, une cheminée à foyer fermé demande une installation complète.

  • Prête à poser : métallique. Montage et démontage facile (pour l'emporter en cas de déménagement). Rendement 72 à 77 %. Puissance 10 à 14 kW.
  • Trou à feu : solution design. Foyer encastrable dans une cloison murale ou fixé dessus Le coffrage sert à dissimuler le conduit de raccordement. Rendement 72 à 77 %. Puissance 10 à 15 kW.

Bon à savoir : Le foyer s'adapte à l'habillage de la cheminée. Il existe différents modèles prêts à monter, en faïence ou pierre, ou en métal.

Chaudières

Chaudière bois bûche

Chaudière bois bûche

Les chaudières à bûches (fonctionnement manuel)

Source d'énergie durable, le bois se caractérise grâce à un bon rendement énergétique, à condition d'utiliser un équipement adéquat. Il existe aujourd'hui des équipements performants, qui sauront tirer le meilleur profit de cette énergie (poêles, inserts...). Parmi ces solutions, la chaudières à bois (bûches ou granulés), reliée à votre chauffage central et à votre ballon d'eau chaude, saura répondre à l'ensemble des besoins de votre famille.

Les chaudières à bûches (fonctionnement manuel)

On distingue différents types de chaudière à  naturel. Ces modèles diffèrent par leur mode de combustion.

  • La combustion montante traditionnelle : les bûches sont empilées sur la grille du foyer. L'air primaire de combustion arrive sous le foyer, la flamme monte naturellement et tout le bois brûle au même moment. Son rendement global est compris entre 40 à 60 %¹.
  • La combustion horizontale : l'air primaire arrivant sur le côté du foyer, le bois sèche avant d'être brûlé, ce qui réduit le taux d'imbrûlés. Le rendement est amélioré et peut atteindre de 50 à 70% en moyenne¹.
  • La combustion inversée : l'air primaire arrive par le dessus du foyer, séchant les bûches sur son passage. à son arrivée sur les braises, il se mélange avec les gaz de combustion, s'enflamme et atteint des températures de plus de 1000° C. Le rendement global est compris entre 50 et 70%¹. Dernière née des chaudières à bois, la chaudière à bûche à tirage. Il peut être «naturel» ou «forcé. Il permet de mieux gérer l'apport d'air dans la chambre de combustion et de forcer le tirage de la cheminée, quelles que soient les conditions (longueur de l'évacuation, vent...). Ce dispositif améliore la combustion, réduit les émissions de polluants et la quantité de cendres. fonctionne selon le principe de la combustion inversée, avec un tirage forcé par un ventilateur. Celui-ci permet de mieux gérer l'apport en air dans la chambre de combustion et de forcer le tirage de la cheminée, quelles que soient les conditions. Ce procédé améliore la combustion du bois et réduit ainsi les émissions de polluants et la quantité de cendres générée par la chaudière. Son rendement global oscille entre 70 et 85 %¹.

 

Les chaudières à plaquettes ou à granulés (fonctionnement automatique)

Ces chaudières fonctionnent de manière automatique et se raccordent au chauffage central de votre habitat. Elles nécessitent l'installation d'une réserve (ou «silo») raccordé au foyer par un système d'alimentation automatique. Ce système assure un confort identique à celui des systèmes à gaz ou à fioul. Informé en temps réel des températures en différents points de la chaudière et, pour certaines, de la proportion en oxygène dans le foyer, un microprocesseur optimise, à chaque instant, l'alimentation des granulés et les débits d'air en fonction des besoins de chauffage. Le rendement est compris entre 80 et 90 %¹ en moyenne.

Les chaudières polycombustibles (fonctionnement automatique)

Ces chaudières vous permettent d'optimiser votre chauffage central en bénéficiant des avantages d'un couplage bois + gaz naturel ou bois + fioul. Elles associent ainsi 2 foyers : l'un pour le bois (le plus souvent en bûches) et l'autre pour le gaz ou le fioul. Le passage d'une énergie à l'autre se fait automatiquement. Ce type d'installation ne nécessite qu'un seul conduit de fumées.

À noter : pour produire 1 000 kWh, le volume de combustible nécessaire varie d'un combustible à l'autre.