Les différents éclairages

 

L'éclairage de la maison

Éclairer n'est pas la seule vocation de l'éclairage artificiel. Et une bonne et belle lumière ne provient pas d'une source unique. La combinaison gagnante consiste à multiplier les luminaires : éclairage général, éclairage fonctionnel et éclairage de mise en valeur.

Les 4 modes d'éclairage

 

L'éclairage général

Son rôle est d'apporter de la lumière à toute la pièce, d'où son autre appellation d'éclairage principal.

  • Il provient souvent d'un unique luminaire placé au plafond.
  • Pour une plus grande efficacité, il est tout de même recommandé de multiplier les sources dans un volume important : appliques équipées d'ampoules à forte intensité, lampadaire orienté vers le haut, spots orientables.
  • La possibilité de moduler la lumière apporte un confort supplémentaire.

Eclairage général

Eclairage général

L'éclairage ponctuel

Éclairant un espace bien défini, il peut servir à créer un îlot d'intimité dans une atmosphère feutrée.

Il est très facile à réaliser grâce au large choix de luminaires à fixer ou sur pied (comme, par exemple, un lampadaire de lecture).

Eclairage ponctuel

Eclairage ponctuel

L'éclairage décoratif

Il met en valeur tableaux, gravures, bibelots, ou souligne un élément architectural.

Cet éclairage directionnel permet de jouer avec les volumes, de modifier la perception de l'espace en optant pour des luminaires spécifiques, des spots équipés d'ampoules colorées, des lampes fantaisie, Led...

Eclairage décoratid dans une habitation

Eclairage décoratif extérieur

Eclairage décoratif intérieur

Eclairage décoratif intérieur

L'éclairage fonctionnel

Il est destiné à rendre plus confortables ou à sécuriser les différentes activités de la maison : cuisiner, écrire, lire, faire sa toilette...

Il englobe les éclairages techniques adaptés à la salle de bains, à la cuisine, aux lieux de passage (entrée, couloir, escalier), à l'atelier, au garage et aux rangements.

Eclairage fonctionnel

Eclairage fonctionnel

Les différents types de lampes

 

Les ampoules à incandescence

Condamnées à disparaître car trop énergivores, les ampoules à incandescence ne restituent que 5 à 8 % de leur consommation électrique en lumière. Le rendement lumineux de ces ampoules varie de 12 à 20 lumens par watt (lm/W).

Ampoule à incandescence

Ampoule à incandescence

Les lampes halogènes

Réputées pour leur puissance, elles font mieux avec 18 à 25 lm/W. Leur grande puissance oblige souvent à les utiliser en les dirigeant ver un mur ou un plafond, leur performance est ainsi réduite mais pas leur consommation.

Ampoule halogène

Ampoule halogène

Les lampes fluorescentes "néons"

Un tube fluorescent est un type particulier de lampe électrique, qui produit de la lumière, grâce à une décharge électrique dans un tube. Les lampes "néons" contiennent un mélange d'argon et de vapeur de mercure à basse pression, elles ne contiennent pas forcément de gaz néon comme son appellation le laisse croire. Ce sont donc des lampes à décharge basse pression, ne possédant pas de filament.

Note : l’IRC est l’indice de rendu des couleurs, autrement dit la qualité de restitution du tube en termes de couleur. Les tubes bon marché ont un IRC bas et présentent une piètre qualité de rendu des couleurs.

Il existe un code, à trois chiffres, présents sur les tubes, regroupant deux informations : le premier chiffre indique l'indice de rendu de couleur (IRC) (en dizaines de %), et les deux derniers chiffres désignent la température de couleur (en centaines de Kelvin). On peut noter que ce marquage est aussi utilisé pour certaines lampes à décharge (voir plus bas), notamment celles à halogénures métalliques.

Par exemple :

  • Le code 640 désigne un tube ayant un IRC de 60 % et une température de couleur de 4 000 K (blanc industriel).
  • Le code 827 désigne un tube ayant un IRC de 80 % et une température de couleur de 2 700 K. Ces lampes ont donc un assez bon rendu des couleurs.

Le néon

Lampe fluorescente "néon"

Les ampoules fluocompactes

Ampoules dites à économie d’énergie, elles éclairent bien plus efficacement : de 60 à 100 lm/W. Leur évolution a considérablement réduit leurs plus gros défauts en termes de confort d’utilisation : le retard à l’allumage et l’apparence.

Ampoule fluo-compacte "économique"

Ampoule fluo-compacte "économique"

Les diodes électroluminescentes, ou Led

Les Led demeurent encore les systèmes d’éclairage les plus chers et ont toujours un mauvais rendu des couleurs (IRC), même s’il s’améliore. Ces défauts cantonnent pour l’instant les Led, les sources de lumière les plus efficaces énergétiquement (plus de 100 lm/W), aux éclairages d’ambiance de la maison ou aux feux de jours des véhicules.

Lampe Led

Ampoule Led

Les lampes à décharges haute pression

Ce sont des lampes à décharges (comme les tubes fluorescents), donc sans filament. Ces lampes n’ont rien à voir avec les lampes à incandescence comme les ampoules classiques ou les « lampes halogènes ». Elles sont formées d’un « bulbe » en quartz très résistant rempli de gaz à haute pression. Lorsque ce gaz est soumis à une haute tension délivrée au démarrage par le ballast, un arc électrique va se former et chauffer en produisant une faible lumière. En effet au moment où la lampe s'allume, seul un arc à basse pression se produit et donc, une faible quantité de lumière est émise ; puis la lampe chauffe, la pression augmente peu à peu, un arc à haute pression se forme et une quantité plus importante de lumière est émise. La lampe met environ 5 minutes avant d'atteindre son flux lumineux maximal. Ces lampes nécessitent l’utilisation de puissants ballasts, relativement lourds et pouvant produire beaucoup de chaleur. Il convient donc de les placer loin de toute matière inflammable ou sensible à la chaleur.

Lampes à décharge haute pression (HPS)